missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°80 Breuklijnen

Mars - Maart 2014
mercredi 2 avril 2014 par J.V.

  ARMES // GUERRE

Known unto God : bijzondere vredesdag in Ieper

Op donderdag 6 maart organiseerden de Faculteit Theologie en Religiewetenschappen, het Centrum voor Vredesethiek van de KU Leuven en Pax Christi Vlaanderen een bijzondere Vredesdag in Ieper. Ziehier een merkwaardig deel uit het programa : « In de namiddag sprak prof. Annette Becker van de Université Paris-Ouest-Nanterre over de vruchteloze pogingen van paus Benedictus XV om vanaf het begin van de Eerste Wereldoorlog een wapenbestand en onderhandelingen te bepleiten. Dit bovenpartijdig en pacifistisch standpunt werd echter op geen enkele wijze aanvaard : noch door de katholieken van geallieerde zijde, noch door de katholieken van Duitse zijde. Ieder geloofde heilig in het recht om het vaderland te verdedigen en om de oorlog voort te zetten tot aan de overwinning. »

Nieuwsbrief Pax Christi Vlaanderen – 3 maart 2014
 

Désarmement pour le développement

Le Bureau International de la Paix (BIP) a lancé une campagne pour une réduction des dépenses militaires afin de mettre ces fonds à disposition des projets sociaux et environnementaux, tant au pays qu’à l’étranger. Le BIP estime que les organisations religieuses peuvent jouer un rôle crucial dans les débats nationaux. C’est une question éthique et politique qui rendrait possible une plus grande justice et une diminution de la pauvreté. Le 14 avril la Journée Mondiale d’Action sur les Dépenses Militaires aura lieu.

Echos d’AEFJN n° 8 février 2014
 

Kernwapens

Président OBAMA in een interview met de Volkskrant (Nederland), overgenomen door De Morgen van maandag 24 maart 2014

Vandaag begint in Den Haag de nucleaire veiligheidstop. In 2009 omschreef u nucleair terrorisme nog als ’een van de grootste bedreigingen voor de internationale veiligheid’. Denkt u dat nog steeds, of moeten we weer gaan vrezen voor een nucleaire confrontatie tussen de grote mogendheden ?

« Ik riep vier jaar geleden de eerste nucleaire veiligheidstop in Washington bijeen, omdat ik het gevaar van nucleair terrorisme als een van de grootste dreigingen voor de internationale veiligheid beschouw. We kunnen gewoon niet toestaan dat terroristen de hand weten te leggen op dit soort materiaal en dan gebruiken tegen onze burgers. Sinds onze eerste top hebben we vooruitgang geboekt bij het helpen van landen overal ter wereld om gevaarlijk kernmateriaal op te ruimen en de veiligheid van kerninstallaties te vergroten. Maar er bevindt zich overal op de aardbol nog te veel kernmateriaal dat in verkeerde handen kan vallen. »Wat nucleaire wapens betreft, als president heb ik het aantal kernwapens gereduceerd, samen met de rol die zij in onze nationale-veiligheidsstrategie hebben. Ook heb ik de internationale gemeenschap opgeroepen te streven naar een wereld zonder kernwapens. De NAVO, alle 28 bondgenoten, hebben erkend dat de omstandigheden waaronder de inzet van kernwapens mogelijk zou moeten worden overwogen, uiterst onwaarschijnlijk zijn.

« Tegelijkertijd hebben we als bondgenootschap collectief bepaald dat we een krachtige en geloofwaardige nucleaire afschrikking moeten behouden zolang kernwapens bestaan, en dat de NAVO een nucleaire alliantie blijft. Dus zelfs als we proberen de voorwaarden te scheppen voor een verdere vermindering van kernwapens, zullen we ervoor zorgen dat de nucleaire afschrikking van de NAVO veilig, betrouwbaar en effectief blijft. »

Les prix Nobel de la paix se rencontrent

Une rencontre entre Nobel de la paix n’arrive pas souvent ! Le mercredi 26 mars, Barack Obama était en visite auprès des institutions européennes.

Extraits d’un document de la CNAPD (Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie) publié à l’occasion de cette rencontre.

Le Président Obama a reçu le prix Nobel « pour ses efforts extraordinaires afin de renforcer la diplomatie internationale et la coopération entre les peuples ». L’Union européenne a reçu le Prix Nobel « pour avoir contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l’Homme en Europe ».

Mais à côté de ça…

Les États-Unis (685 milliards de dollars) et l’Europe (407 milliards de dollars) sont responsables de 62% des dépenses militaires mondiales au lieu de consacrer ces sommes faramineuses pour le renforcement de la diplomatie multilatérale, la lutte contre la pauvreté, les inégalités croissantes, l’exclusion socio-économique et la lutte contre le réchauffement climatique.

Les deux prix Nobel sont au contraire responsables de deux tiers du commerce d’armes dans le monde, y compris vers des régions sensibles ou en conflit… Les prix Nobel de la paix annoncent au contraire la modernisation des bombes nucléaires américaines en Europe, alors que la grande majorité des citoyens belges veulent voir ces armes nucléaires disparaître, conformément d’ailleurs aux obligations de désarmement nucléaire incluses dans le Traité de non-prolifération.

Les attaques contre la paix et la démocratie des deux prix Nobel prennent encore un nouveau nom aujourd’hui : le Traité transatlantique  ! Dans la plus grande discrétion, l’Union européenne et les États-Unis préparent la mise sur pied d’un Marché transatlantique. L’objectif ? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers , accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes. Date butoir ? 2015… Ce projet risque d’avoir de lourdes conséquences sur nos systèmes démocratiques, et ce, dans de nombreux domaines : finances et services publics en danger, inégalités sociales et pollutions environnementales accrues, répression des mouvements sociaux, atteintes aux libertés fondamentales, hégémonie des multinationales…

Sans que les peuples concernés ne soient jamais consultés !

Associations signataires :
ABP, ACJJ, Agir pour la paix, AMDB, Arlac, CEPAG, CJP, CNAPD, COMAC, CSO, Ecolo, Etopia, FGTB Wallonne, ICS, Intal, Jeunes CSC, Jeunes-FGTB, Latitude Jeunes, La Ligue des droits de l’homme, LeCoTo, LEF, Masereelfonds, MCP, MJS, MRAX, Nederlandstalige Vrouwenraad, Palestina Solidariteit, Pax Christi WB, ProjeuneS, PTB, Quinoa, Rencontres pour la paix, Solidarité Socialiste, Vega, Vrede,Vredesactie, ...
 

  LA TRAITE DES ÊTRES HUMAINS

Le Pape François, le 12 décembre 2013 à un groupe de nouveaux ambassadeurs.

Je désire aujourd’hui aborder une question qui me préoccupe beaucoup et qui menace actuellement la dignité des personnes : la traite des êtres humains. Il s’agit d’une véritable forme d’esclavage, malheureusement toujours plus répandue, qui concerne tous les pays, y compris les plus développés, et qui touche les personnes les plus vulnérables de la société : les femmes et les jeunes filles, les enfants, les personnes handicapées, les plus pauvres, celles qui sont dans des situations de décomposition familiale et sociale. Nous, les chrétiens, nous reconnaissons de manière particulière, dans ces personnes, le visage de Jésus Christ qui s’est identifié aux plus pauvres et aux plus nécessiteux. D’autres, qui ne se réfèrent pas à une foi religieuse, partagent au nom de l’humanité commune la compassion pour leurs souffrances, et s’engagent pour les libérer et soulager leurs blessures. Ensemble nous pouvons et nous devons nous engager pour qu’elles soient libérées, et pour que l’on puisse mettre fin à cet horrible commerce. On parle de millions de victimes du travail forcé, de la traite des personnes à des fins de main d’œuvre et d’exploitation sexuelle. Tout cela ne peut pas durer : c’est une grave violation des droits humains des victimes et une offense à leur dignité, en plus d’une défaite pour la communauté mondiale. Toutes les personnes de bonne volonté, qu’elles professent une religion ou non, ne peuvent pas permettre que ces femmes, ces hommes, ces enfants, soient traités comme des objets, trompés, violentés, vendus souvent plusieurs fois à des fins diverses, et finalement tués ou, de toute manière détruits physiquement ou mentalement pour finir exclus et abandonnés. C’est une honte.

La traite des personnes est un crime contre l’humanité. Nous devons unir nos forces pour libérer les victimes et pour arrêter ce crime toujours plus agressif, qui menace, outre les personnes individuelles, les valeurs fondatrices de la société, et aussi la sécurité et la justice internationales, mais également l’économie, le tissu familial et la vie en société elle-même.

De plus, une prise de responsabilité commune ainsi qu’une volonté politique plus décidée sont nécessaires pour réussir à vaincre sur ce front ; responsabilité envers tous ceux qui sont tombés victimes de la traite, pour en protéger les droits, pour assurer leur sécurité et celle de leurs familles, pour empêcher que les corrompus et les criminels se soustraient à la justice et aient le dernier mot sur les personnes. Une intervention législative adéquate dans les pays de provenance, de transit et d’arrivée, visant aussi à faciliter la régulation des migrations, peut réduire le problème.

Les gouvernements et la communauté internationale, à qui il revient en premier lieu de prévenir et d’empêcher un tel phénomène, n’ont pas manqué de prendre des mesures à différents niveaux pour le bloquer et pour protéger et assister les victimes de ce crime, souvent lié au commerce de la drogue, des armes, au transport des migrants irréguliers, à la mafia. Malheureusement, on ne peut pas nier que parfois des opérateurs publics et des membres de contingents engagés dans des missions de paix, ont été aussi contaminés. Mais pour obtenir de bons résultats, il faut que l’action d’opposition porte aussi au niveau culturel et à celui de la communication. Et sur ce plan il y a besoin d’un profond examen de conscience : combien de fois en effet, tolérons-nous qu’un être humain soit considéré comme un objet, exposé pour vendre un produit ou pour satisfaire des désirs immoraux ? La personne humaine ne devrait jamais se vendre ou s’acheter comme une marchandise. Celui qui l’utilise et l’exploite, même indirectement, se rend complice de ce mépris.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 266 / 792121

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License