missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

DIALOGUE & RENCONTRE - Janvier 2017

lundi 2 janvier 2017 par G.Verbist, mafr.

« Les monuments historiques
sont un héritage humain qu’il faut préserver et protéger. »

Dans un message publié le 2 décembre 2016, le grand imam d’Al-Azhar, Ahmed al Tayyeb, s’est insurgé contre « les actes commis par certaines organisations terroristes visant à démolir le patrimoine et à effacer l’Histoire des peuples. »

« Si ces terroristes détruisent un héritage culturel au nom de la religion, je me trouve, en ma qualité de grand imam d’Al-Azhar, dans l’obligation de proclamer que l’islam n’incite pas à ce genre de crime. »

Le grand imam invite tous les hommes à circuler sur la terre pour voir les traces des anciens dans le but de méditer et d’en tirer profit.

(La Croix.4/12/16)
 


« Sans but commun, l’oecuménisme ne peut pas avancer. »

par le cardinal Kurt Koch.


« Le problème fondamental est que nous n’avons plus une vision commune du but de l’œcuménisme. Sans but commun, nous ne pouvons pas envisager les prochains pas. C’est pour cela que, avec les luthériens, j’ai proposé de préparer une nouvelle déclaration commune sur l’Église, l’eucharistie et le ministère.

Dans l’œcuménisme, il y a toujours eu plusieurs dialogues. L’œcuménisme de la vérité est celui du dialogue théologique sur les questions non encore résolues. Mais il y a aussi, et surtout, le dialogue de la charité qui se vit dans l’approfondissement des relations amicales. Cette relation entre fidèles est fondamentale, d’où l’importance du témoignage commun. Nous devons faire en commun tout ce qu’il est possible de faire ensemble…

La devise du Pape François en matière œcuménique est : l’unité se fait en chemin.

Le Pape parle aussi souvent de l’œcuménisme du sang. Toutes les Églises ont leurs martyrs et ce témoignage commun est un signe très important. Les martyrs ont déjà trouvé l’unité. L’Église primitive disait que le sang des martyrs est semence de nouveaux chrétiens. Je suis convaincu que le sang de beaucoup des martyrs d’aujourd’hui sera semence de l’unité du corps de Christ. »

(La Croix)
 

Le cardinal Kurt Koch est depuis 2010 le président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens. Il est né en 1950 dans le canton suisse de Lucerne. En 1995 il devient évêque de Bâle. C’est le pape Benoît XVI qui le nommera à la Curie et aussi cardinal.


NOUVELLES de l’année écoulée 2016 au Maghreb

EN ALGERIE.

  • Depuis le 15 août 2016 la Communauté du Chemin Neuf a pris en responsabilité le monastère de Tibhirine.
  • Le 1er et 2 décembre 2016, par des célébrations et des causeries, le centième anniversaire de la mort du bienheureux Charles de Foucauld a eu lieu au Maghreb, en France, aussi à Bruxelles. Une exposition sur sa vie, réalisée par le diocèse de Ghardaïa a circulé dans toutes les diocèses d’Algérie et aussi dans le diocèse de Rabat (Maroc).

AU MAROC.

  • La mise en place de nouveaux manuels d’instruction religieuse dans les écoles, qui parlent respectueusement des autres religions.
  • L’Institut Mohamed VI forme aussi des imams et oulémas dans l’esprit d’un islam modéré et tolérant. La moitié sont marocains, les autres sont étrangers (surtout africains)

EN TUNISIE.

  • Il n’y a pas eu de dimension interreligieuse ni de problèmes interreligieux dans le contexte postrévolutionnaire tunisien.

EN LIBYE.

  • La prière est respectée pourvu qu’elle soit célébrée à l’église et uniquement avec des étrangers.


DU MERCREDI 18 AU MERCREDI 25 JANVIER

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens


Thème : « Nous réconcilier. L’amour du Christ nous presse » (2Cor 5,14-20)

Le livret est en vente aux Centres diocésains.

TV France 2, dimanche 22 janvier, de 11h à 12h, célébration œcuménique
depuis l’ église Saint-Thomas à Strasbourg.



Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB)

L’organe chef du culte se veut davantage présent et transparent.


Le président actuel, Salah Echallaoui, mène le front – avec une discrétion volontaire – une série de réformes qui ne plaisent pas forcément à tout le monde : cours de langue (français ou néerlandais) obligatoires pour les imams reconnus qui ne maîtrisent pas encore la langue du pays ; formations pour les conseillers islamiques actifs dans les prisons ; mise en place d’un institut de formation des responsables, etc...

Des nouveaux outils : un nouveau logo. Les trois lettres EMB, dans une graphic évoquant l’art islamique, y côtoient une petite carte de la Belgique couleur or. « Ce logo souligne la richesse de notre pays multiculturel ».

Un nouveau web. On y trouve une carte reprenant les différentes mosquées reconnues du pays. Il y a aussi Facebook et un nouveau Twitter. Enfin, le lancement d’une web-radio, 24 h sur 24.

C’est la première fois que l’Etat fédéral subsidie un canal de communication pour un culte reconnu. Un budget ’communication’ de 120.000 euros.
« Le financement annuel est passé de 271.000 à 450 000 euros » souligne le ministre de la Justice, Koen Geens.

Le ministre et l’EMB lancent un plan anti-radicalisation.
« Nous devons encourager les musulmans modérés à s’inscire dans le débat ».

(Elodie Blogie – Le Soir 23.12.16.)
 



- Heureuse Année 2017 -



  G.Verbist, mafr.

Mots-clés