missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Lignes de fracture N°34 Breuklijnen

Avril - April 2010
mercredi 28 avril 2010 par J.V., Webmaster

V R E D E - PAIX

- LA JOURNÉE DE PRIERE EN EUROPE ET DANS LE MONDE

Le 9 mai est la journée de prière pour la paix et l’unité en Europe et dans le monde.

La journée du 9 mai de cette année-ci sera célébrée de manière particulière par un rassemblement à Verdun et à Metz (France) à l’occasion de la commémoration des 60 ans de la déclaration de Robert Schuman. Cette rencontre, qui aura lieu du 7 au 9 mai 2010, se veut ouverte à une large participation des chrétiens et des citoyens d’Europe afin d’être une démarche et un pas concret dans la construction de notre vivre ensemble en Europe. Vous trouverez de plus amples informations sur le site [www.9mai2010.eu.]

- VOOR DE EUROPESE CHRISTENEN IS DE BOODSCHAP VAN DE KERK ALTIJD ACTUEEL

Nagenoeg tweederde van de christenen in Europa denkt dat de waarden en de boodschap van de Kerk altijd actueel zijn. Dit blijkt uit een opiniepeiling waarvan de resultaten vandaag in de katholieke krant La Croix staan.

De opiniepeiling werd in maart in Frankrijk, Duitsland, Italië, Spanje en Groot-Brittannië gehouden.

61 procent van de ondervraagden is van oordeel dat de waarden van het christendom altijd actueel zijn maar de resultaten van de opiniepeiling verschillen van land tot land.

69 procent van de ondervraagden meent dat de christenen en de Kerken niet sterk zijn in communicatie en moeilijk de jeugd aanspreken.

Op de vraag wat de prioriteiten van de Kerken voor de 21ste eeuw moeten zijn, antwoordt 44 procent ‘ijveren voor vrede in de wereld’ . 41 procent van de ondervraagden antwoordt ‘strijden tegen de armoede hier bij ons’ . 30 procent van de ondervraagden meent dat de Kerken moeten ijveren voor meer rechtvaardigheid . 20 procent van de ondervraagden stelt dat de prioriteit erin moet bestaan de boodschap van de Kerk te leren kennen.

Kerknet 2 april 2010

- IL N’Y A PAS DE VOIE VERS LA PAIX - LA PAIX EST LA VOIE

Pax Christi International a lancé un nouveau projet sur le développement d’une spiritualité et d’une théologie de la paix portant sur le thème : « Il n’y a pas de chemin vers la paix, la paix est le chemin - Notre vie est un pèlerinage de paix – une poursuite de la paix. »

Les organisations membres du monde entier ont été invitées à participer à ce projet. Il s’agit d’un processus ouvert qui demande d’écouter d’abord et de réunir les expériences vécues par des personnes et des groupes membres de Pax Christi dans diverses situations de guerre, de violence et de conflits.

En rassemblant les récits des membres de la société civile - individus et communautés - nous visons à fournir un espace où les gens peuvent exprimer leurs expériences de l’espoir et du désespoir, de la joie et de la souffrance, de la lumière et de l’ombre - des expériences qui souvent diffèrent d’une situation à l’autre.

On tiendra une session sur ce thème à l’Assemblée mondiale triennale à Strasbourg.

Pax Christi International 7/04/2010

EFFORTS POUR LA PAIX

- LE SOMMET DE WASHINGTON SUR LA SÉCURITE NUCLÉAIRE

Obama a obtenu le soutien des 46 autres pays qui participaient à son sommet contre le terrorisme nucléaire. Tous se sont mis d’accord pour que, d’ici quatre ans, les matières sensibles soient sécurisées.

Tous unis face à la menace terroriste... Puisque les terroristes s’intéressent de près aujourd’hui au nucléaire, restons soudés. Tel est, en substance, le message délivré par les 47 pays réunis au sommet de Washington.

"Deux décennies après la fin de la guerre froide, nous nous retrouvons face à une ironie cruelle de l’Histoire : le risque d’un affrontement nucléaire entre des pays a diminué, mais le risque d’une attaque nucléaire a augmenté." a déclaré Barack Obama. De la matière fissile “de la taille d’une pomme” peut suffire à tuer des milliers de personnes, a-t-il rappelé. D’ici quatre ans, chacun s’est engagé à sécuriser ses matières sensibles.

Note : Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, a, pour sa part, annoncé que l’Union européenne allait financer le renforcement d’un laboratoire de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pour lui permettre de repérer l’origine des matériaux radioactifs et nucléaires faisant l’objet d’un trafic illicite.

La Libre Belgique, 14/04/2010

- TEGENGAS VOOR ’JIHAD-FATWA’

Vijftien prominente moslimgeleerden weerleggen dat een middeleeuwse fatwa die populair is in kringen van islamisten, gebruikt mag worden als een grond voor terreur.

Op een tweedaagse conferentie in het Turkse Mardin hebben vijftien moslimgeleerden elke religieuze rechtvaardiging voor terreurdaden veroordeeld. De vijftien kwamen onder meer uit Saudi-Arabië, Turkije, India, Iran, Bosnië en Indonesië.

Ze bogen er zich in het bijzonder over een fatwa die in de 14de eeuw geschreven werd door de middeleeuwer Ibn Taymiyya. In zijn boek "Politieke islam, 9/11 en jihad" schrijft Sami Zemni, professor aan de Universiteit Gent, dat ’de fatwa’s van de middeleeuwse filosoof Taymiyya vanaf de jaren tachtig uitgroeiden tot een van de belangrijkste inspiratiebronnen van de islamisten’.

Cruciaal daarbij is de fatwa van Taymiyya over de stad Mardin, waarop onder meer Al-Qaeda en Osama bin Laden zich beroepen. Mardin was sinds 1261 in de handen van de Tataren, die op een wrede manier regeerden over de moslimbevolking. Toen een moslim vroeg of Mardin nu land van de islam of land van de oorlog (het deel van de wereld dat nog niet onder de islam valt, nvdr.) was, antwoordde Taymiyya dat de stad zich in een ’derde zone’ bevond, aldus Zemni : ’Wanneer moslims goed behandeld werden door de Tataren, hoefden ze niet in opstand te komen. Wanneer ze daarentegen onderdrukt werden, mochten ze in de aanval gaan.’

Lieden zoals Bin Laden vervingen in hun lezing van de fatwa de Tataren door de monarchie in Saudi-Arabië of de VS, en zagen er een grond tot de heilige oorlog in. Maar in hun slotverklaring zeggen de vijftien moslimgeleerden dat de ’Mardin-fatwa verkeerd ge-ïnterpreteerd werd en in geen enke1 geval gebruikt kan worden om terrorisme te rechtvaardigen’.

Volgens hen moet de fatwa van Taymiyya in de historische context gezien worden. ’Het is niet aan individuele moslims of een islamitische organisatie om de oorlog te verklaren of deel te nemen aan de heilige oorlog.’ Ze stellen dat de islam telkens opnieuw geïnterpreteerd moet worden, gezien de veranderende politieke omstandigheden.

De verklaring van Mardin is de meest recente poging van gematigde moslimgeleerden om de religieuze argumenten van terrorisme te ondergraven. Een maand geleden publiceerde een Pakistaanse moslimgeleerde in Londen een fatwa van 600 pagina’s tegen terrorisme.

De Standaard 2-04-2010

- AFGHANEN VERKIEZEN DIALOOG BOVEN GEWELD

De overgrote meerderheid van de Afghaanse bevolking in de provincie Kandahar (liefst 94%) wil liever onderhandelen met de extremisten van de taliban dan de regio te laten uitkammen door een militair offensief. Voor deze opiniepeiling in opdracht van het Amerikaanse leger, werden mensen ondervraagd in de delen van de provincie waar de taliban niet aan de macht zijn. Slecht nieuws voor het Amerikaanse leger dat, samen met de Navo, in juni een grootschalige actie in Kandahar plant om de moslimrebellen te verdrijven uit de steden en de dorpen, zodat de lokale besturen hun eigen macht kunnen vestigen.
Praten met de taliban staat dus nog niet meteen op het lijstje van de VS, ook al lieten de extremisten onlangs nog verstaan dat hun leider Mullah Omar bereid zou zijn tot "openhartige et eerlijke" gesprekken. Ook de Afghaanse president Hamid Karzai liet al verstaan bereid te zijn een plaatselijke vredesconferentie te organiseren waaraan de taliban zouden deelnemen.

Metro 20/04/2010

L’OTAN prête à passer le flambeau aux Afghans

L’Otan a indiqué vendredi 23 avril que le processus de transfert aux Afghans des responsabilités en matière de sécurité dans leur pays serait lancé cette année, afin d’ouvrir la voie à un retrait des alliés. Cette transition se veut irréversible. Une conférence internationale prévue à Kaboul le 20 juillet et le sommet de l’Otan de Lisbonne en novembre sont les échéances fixées par les ministres des Affaires étrangères de l’Alliance.
Les Etats-Unis ont lancé fin 2009 une nouvelle stratégie en Afghanistan visant à créer les conditions d’un retrait allié qui, selon le vœu de Barack Obama, doit débuter mi-2011.Sur le modèle de ce qui a été fait en Irak, cette stratégie repose sur un recentrage vers les actions à destination de la population afghane et sur l’envoi de 30 000 hommes supplémentaires, afin de mieux lutter contre les talibans et de former les forces de sécurité nationales.

La Libre Belgique, 24-25/04/2010

- DEFENSIEMINISTER VAN ISRAËL : "BEZETTING MOET STOPPEN"

Israël moet erkennen dat de wereld niet zal toestaan dat de Israëlische heerschappij over de Palestijnen nog decennia voortduurt, zo heeft de Israëlische defensieminister Ehud Barak op maandag 19 april gezegd. Barak zei dat naar aanleiding van de Israëlische Herdenkingsdag, de dag waarop 23.000 gesneuvelde militairen en burgerslachtoffers van terreur worden herdacht. ’De Palestijnen willen een eigen staat en er is geen andere manier, of je het nu leuk vindt of niet, dan hen hun eigen bestuur te geven." De Israëlische premier Benjamin Netanyahu zei gisteren echter dat de bouw van nederzettingen in Oost-Jeruzalem gerechtvaardigd is, zo meldt de krant Haaretz.

De Standaard, 20-04-2010

RACISME EN BELGIQUE

- LE RACISME A-T-IL CHANGÉ DE VISAGE ?

21 mars 2010 : journée internationale contre le racisme

Le racisme progresse-t-il ou recule-t-il en Belgique ? Comment les perceptions des minorités par les Belges évoluent-elles ? Et vice versa ? Le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme fait le point à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale du 21 mars.

Les chiffres 2009 du Centre, tout d’abord, indiquent une augmentation de plus de 18% de signalements sur un an. Le racisme se banalise-t-il à ce point ou les personnes victimes de discrimination raciale connaissent-elles mieux leurs droits et ont-elles plus souvent le réflexe de signaler des comportements discriminatoires ? Ces statistiques brutes doivent en tout cas être nuancées.

Au niveau des perceptions du groupe majoritaire par les minorités (et inversement), l’image est en tout cas différente. 48% des personnes d’origine étrangère interrogées [1] dans le cadre d’une étude commanditée par le Centre (étude IRB ) pensent en effet que les attitudes des Belges à leur égard sont un peu (32%) ou bien meilleures (16%) qu’il y a quelques années. 42% estiment par ailleurs que leur propre attitude à l’égard des Belges s’est améliorée. On observe cependant des différences importantes selon l’origine des groupes minoritaires sondés. En particulier, 35% des Maghrébins estiment pour leur part que les attitudes des Belges à leur égard sont "un peu moins bien" (22%) ou "beaucoup moins bien" (13%) qu’il y a quelques années, alors que la proportion d’avis négatifs n’est en moyenne que de 15% pour les autres groupes minoritaires interrogés. Par ailleurs, on observe également une forte persistance des préjugés des uns à l’égard des autres.

Second élément à pointer à partir des chiffres du Centre : Internet est devenu, sinon l’exutoire d’un racisme latent, le lieu d’expression principal de propos racistes et de haine. Plus d’un signalement "racisme" sur 4 enregistré au Centre a aujourd’hui trait à Internet, ce qui confirme la tendance de l’année 2008.

L’emploi suit de près Internet, avec près de 20% de signalements en 2009. Sur cette question, chiffres et perceptions se rejoignent étroitement. 65% des personnes d’origine étrangère interrogées ont en effet le sentiment d’être discriminées ou moins bien traitées au niveau de l’emploi. Et 52% des Belges interrogés au sujet de leurs perceptions des minorités (étude IPSOS [2]) reconnaissent que celles-ci ont des difficultés d’accès à l’emploi.

Troisième tendance qui s’affirme de plus en plus : les recoupements entre les signalements "racisme" et "convictions religieuses" sont plus nombreux qu’auparavant et la distinction entre ces deux critères moins catégorique. D’un racisme "classique" (fondé sur les critères de prétendue race ou de couleur de peau), on assiste à un recentrage des signalements sur la multiculturalité, l’antisémitisme, l’islamophobie (ce concept devant toutefois être interprété avec prudence ). Il faut cependant préciser que le pic de signalements "antisémitisme" observé début 2009, suite aux événements de Gaza, ne s’est pas confirmé aux trimestres suivants.

La diversité au quotidien [3]

Enfin, la comparaison des perceptions des Belges et des minorités fait apparaître deux autres éléments essentiels. Le premier est que l’acceptation de la diversité, tant par les Belges que par les personnes d’origine étrangère, reste ambivalente. Si la plupart des personnes interrogées estiment que la présence de différentes cultures est une richesse pour notre société, elles éprouvent plus de difficultés à intégrer ce concept théorique dans leur vie quotidienne. On note, par exemple, que 29% des Belges trouveraient (très) gênant que leur fils épouse une personne issue d’une minorité. Parallèlement, 33% des personnes d’origine étrangère interrogées n’accepteraient pas (du tout) un-e petit-e ami-e belge dans la famille…

Le second élément est que les contacts entre les Belges et les minorités restent rarissimes et presque exclusivement formels. Plus de 55% des Belges affirment ne jamais avoir de contact avec les personnes issues des minorités et 1% seulement affirme avoir des contacts réguliers. Pourtant, les deux enquêtes montrent que plus les contacts sont fréquents, plus l’attitude envers "l’autre" est tolérante.

Info Diversité du 22/04/2010 (Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme)

KORT NIEUWS - EN BREF

Sharia4Belgium : le Centre dépose plainte

Le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme a déposé plainte contre Sharia4Belgium sur base de la loi antidiscrimination. La plainte vise les propos réitérés de Abu Imram, porte-parole de Sharia4Belgium, à l’encontre des personnes homosexuelles qui n’auraient, selon lui, "pas leur place dans la société et seraient probablement condamnées à mort par les érudits".

Bisschop Richard Williamson veroordeeld wegens negationisme

Mgr. Richard Williamson, die vrijdag in Duitsland voor de rechter moet verschijnen wegens negationisme en het aanzetten tot rassenhaat, heeft spreekverbod gekregen van de ultraconservatieve priesterfraterniteit Pius X, waarvan hij deel uitmaakt. Dit meldt de Berlijnse krant Tagesspiegel.
De Britse bisschop, die in een interview het bestaan van gaskamers ontkende, werd schriftelijk op de hoogte gesteld dat hij zijn blog moest sluiten en geen publieke uitspraken meer mag doen. Mgr. Williamson mag ook geen interviews geven, tenzij over de leer van de kerk maar daarvoor moet hij vooraf toelating krijgen van de priesterfraterniteit.

RKnieuws.net

Op vrijdag 16 april heeft de rechtbank van Regensburg hem veroordeeld tot een boete van 10.000 euro wegens negationisme en het aanzetten tot rassenhaat.

De Standaard, 17-18/04/10

La lutte contre le paludisme (malaria)

Le dimanche 25 avril, journée mondiale de la lutte contre le paludisme. Aux Nations Unies, la Princesse Astrid de Belgique a été très applaudi pour son rôle d’ambassadrice du Partenariat Roll Back Malaria (faire reculer le paludisme). Sur son engagement depuis trois ans auprès de cette organisation, née d’un partenariat entre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), l’Unicef et la Banque mondiale, elle explique : "Je suis devenue ambassadeur de Roll Back Malaria car je pense que c’est une tragédie de voir des millions de gens souffrir et mourir d’une maladie qui est à la fois évitable et curable." – "Nous sommes à un moment crucial, à un point charnière. Si la communauté internationale relâche son engagement, on pourrait voir une résurgence du fléau dans certains pays."

L’Onu s’est fixé des objectifs ambitieux : une "couverture universelle" des populations à risques d’ici la fin 2010, grâce à des moustiquaires de protection, des tests de diagnostic, médicaments antipaludiques et pulvérisations dans les domiciles, et la disparition de la mortalité due à la malaria d’ici 2015. Le coût : 6 milliards de dollars par an (bien au-delà des 2 milliards récoltés en 2009).

La Libre Belgique, 24-25/04/2010

Compilateur/compositeur responsable : Jef Vleugels, rue Charles Degroux 118 – B-1040 Bruxelles

[1Quelle perception les minorités ethniques ont-elles de la Belgique. Etude IRB (novembre 2009, publication janvier 2010), réalisée dans le cadre des Assises de l’Interculturalité ;


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 863 / 1006794

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site J.P.I.C.   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License