missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

Feuilles vertes - Mars 2014

mercredi 12 mars 2014 par G.Verbist, mafr.

Appel aux chrétiens à ne pas quitter l’Orient

- Grégorius III, patriarche grec melkite d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem, a fortement appelé les chrétiens à ne pas abandonner la région. « Autour de Naplouse, en Palestine, il y avait autrefois 53 villages chrétiens. Actuellement, il n’y a plus là que les églises et les cimetières ; les chrétiens sont partis, il n’y a plus que des maisons vides et des champs… » Une désertion des chrétiens d’autant plus regrettable, selon lui : « Ce monde arabe musulman a besoin de nous. Ne le privons pas de notre présence et de notre témoignage… Je ne veux pas être plus arabe que les Arabes, mais j’ose dire que, sans les chrétiens, il n’y a pas d’arabité. » L’un des défis aujourd’hui est de « percevoir que l’Église, dans ce Proche-Orient majoritairement musulman, est l’Église des Arabes, qu’elle est une Église avec le monde arabe et pour le monde arabe. »

C’est pour ces raisons que le patriarche grec melkite appelle les fidèles « à la patience, dans les tribulations, surtout dans ce tsunami des crises étouffantes, destructrices, sanglantes et tragiques de notre monde arabe, surtout en Syrie, comme aussi en Égypte, en Irak, en Palestine et au Liban, à des degrés différents ». Il souligne également la nécessité d’un « front commun » entre chrétiens et musulmans face à la montée de « mouvements fondamentalistes, dans lesquels il n’y a pas de place pour l’autre, pour la pensée ou l’opinion de l’autre », et appelle à la résolution du conflit israélo-palestinien, qu’il qualifie de cancer dans le corps du monde arabe. « C’est cela qui est la grande cause de l’émigration des chrétiens, mais aussi des musulmans ». (La Vie. 2.1.14)

Une transformation intérieure

« Soyez le changement que vous voulez dans le monde » (Gandhi)

Changer le monde et notre mode de vie passe par une transformation intérieure pour être efficace... Il y a un rapprochement entre les spirituels, ces chrétiens ou ces bouddhistes qui s’engagent pour de grandes causes, et les militants politiques de l’alter mondialisme, qui comprennent que leur combat a besoin d’être nourri d’un regard profond sur le monde. On ne peut prôner un nouveau modèle mondial fondé sur la solidarité et la coopération entre les êtres qu’à condition d’ être témoin de ce que l’on dit ... Le besoin de simplifier sa vie est devenu criant. Cela peut passer par un tri de tous les objets inutiles...

Les enquêtes mondiales se rejoignent :

  • le premier pilier du bonheur est la qualité relationnelle ... mais aussi la sphère sociale et professionnelle. ...
  • La deuxième condition est de s’épanouir dans son activité professionnelle ; notre travail doit avoir un sens. L’argent comme unique finalité ne peut être source d’épanouissement.
  • Troisièmement, il est primordial de se sentir bien dans son corps. Cela nous amène à faire des choix d’alimentation... en prenant plus de produits naturels...

Cultiver l’essentiel, c’est ce à quoi nous invitent tous les courants de sagesse du monde, des stoïciens aux bouddhistes, en passant par Spinoza, Montaigne... et Jésus. En empruntant ce chemin du juste choix, nous trouverons davantage de joies et nous les vivrons plus profondément.

(Frédéric Lenoir. La VIE. 2.1.14.)
 

L’islamophobie toujours à la hausse

“ Tout ça, c’est de votre faute, vous, les musulmans ! “ C’est ce qu’un homme d’origine arabe s’est entendu dire par un de ses collègues, au beau milieu de la cafétéria du personnel. Ici une femme se fait prier de quitter un magasin car elle porte le foulard. Là, un infirmier se fait repousser par un patient : “ Je ne veux pas me faire soigner par un terroriste ! “ Discriminations à l’embauche, au logement, insultes, voire agressions physiques : autant de situations qu’a recueillies l’association Muslim Right Watch dans le cadre de son rapport 2013.

85% des 713 de victimes n’ont engagé aucune poursuite. Pourquoi ? Les victimes disent ne pas connaître leurs droits, ni où s’adresser. Les victimes sont principalement des femmes (70%). Les secteurs les plus touchés sont l’éducation et la formation, le monde professionnel, les services, la culture et les médias. En 2012, l’association avait reçu 576 signalements. Pour 2013, 713. Une hausse donc de 24%.

“ Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde “ (Camus)

(Elodie Blogie, in Le Soir 21.02.14.)
 

“ Quand les ’ leaders ’ des divers secteurs me demandent un conseil, ma réponse est toujours la même : dialogue, dialogue, dialogue “ (Pape François)

Centre d’action laïque (CAL) – Un nouveau président en ce mois de mars 2014

Pierre Galand quitte après 8 ans cette fonction. Le nouveau président est l’avocat bruxellois Henri Barthomoleeusen , ancien Grand Maître de la Loge du Grand-Orient de Belgique. Pierre Galand, en quittant, en profite pour s’attaquer une fois de plus aux religions. “ Il y a 7 ans, nous vivions dans un pays qui, sur le plan religieux, était plutôt apaisé. Aujourd’hui, on se trouve face à des religions plus vindicatives.” Ces propos font certainement référence à la journée de prière et de jeûne organisée le 6 février dernier, concernant l’euthanasie pour les enfants.

Ce genre de déclaration semble poser problème parmi les laïques. Ainsi, Jacques Lemaire (’La pensée et des hommes’) évoque une “ laïcité fermée “. Et Hervé Hasquin de dire “ Nous sommes face à des fonctionnaires de la laïcité comme une sorte de clergé laïque.” Il est fort probable que Barthomoleeusen inversera la tendance, l’anticléricalisme étant inscrit dans les gènes du CAL.

(PA. Le Soir/ cathobel 24.2.14.)
 
NOUVELLES BRÈVES (prises sur ARCRE)

La Mauritanie à l’heure de l’intégrisme religieux – D’un islam sunnite au rite malékite modéré, la Mauritanie semble basculer vers l’intégrisme religieux. Plusieurs mouvements et courants de l’islam radical germent comme des champignons... qui cherchent à contrôler la conscience des citoyens et leur mode de vie. L’Etat mauritanien, garant de la stabilité et de la paix sociale semble avoir démissionné. (ARCRE 25.02.14.)

Au Sénégal le wahhabisme (salafisme de l’Arabie-Saoudite) gagne du terrain. Ce pays n’est pas épargné par la montée d’un islam rigoriste. Une association salafiste cherche à capter le soutien des Confréries. L’argent vient de Qatar. Les musulmans appartiennent à deux grandes Confréries : le tijanisme, la plus importante confrérie soufi du pays, et le mouridisme. (ARCRE Février ’14)

Le Maroc formera des imams en Côte d’Ivoire.

Document : Pour une meilleure compréhension de la sharia (loi islamique) –

CIRI, la Commission Interdiocésaine francophone belge pour les Relations avec l’Islam, vient de publier un document sur la sharia en vue de mieux comprendre sa signification dans le contexte social de l’Europe.

L’introduction du document est de Hans Vöcking, Père Blanc.

  • Le premier texte : Le droit islamique : une émanation de la sharia. Texte rédigé par les professeurs du PISAI .
  • Le deuxième texte : La Charia de minorité : contribution pour une intégration légale de l’islam en Europe, par Tareq Oubrou, théologien, imam, recteur de la mosquée de Bordeaux. Il aborde l’articulation avec la laïcité française.
  • Le troisième texte : La charia : entre conceptualisations religieuses et usages politiques, par Younous Lamghari.
  • Le quatrième texte : “La Charte des Musulmans d’Europe” publié par la Fédération des Organisations Islamiques en Europe.
  • Le 5e texte : Sharia et systèmes juridiques européens : quels enjeux ? par Vincent Legrand, prof. à l’UCL. “ La question n’est pas celle de “la charia”, si tant est que celle-ci constitue une aspiration pour les citoyens européens de confession musulmane, mais bien celle de “quelle charia ?

Vatican : un document sur la violence religieuse

– La Commission théologique internationale renverse l’accusation faite aux chrétiens : ce n’est pas le christianisme qui est violent, mais la dictature du relativisme qui veut chasser la foi de la sphère civile. On ne s’attaque donc plus tant à Dieu qu’à l’homo religiosus. (ARCRE)

Diaboliser la foi des musulmans

“ En assimilant l’islam au terrorisme international, un bon nombre de personnes, et parmi elles des religieux et religieuses, diabolisent la foi de millions de personnes qui ne demandent qu’à vivre en paix. S’il existe bel et bien un terrorisme islamiste, il faut se méfier de faire des amalgames dangereux...

Le dialogue interreligieux est une invitation et une mise en œuvre du ministère de la réconciliation dont parle St. Paul (2Cor 5,18).”

(Gérard Chabanon, mafr., 2010)
 
G.Verbist, mafr.
GROUPE RENCONTRE
 

Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 116 / 601317

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License