missionarissen van afrika
missionnaires d’afrique

L A V I G E R I E . be

DIALOGUE & RENCONTRE - OCTOBRE 2016.

samedi 1er octobre 2016 par G.Verbist, mafr.

Message du Pape François pour la Journée Mondiale des Missions le 23 octobre 2016

Extraits
 

« Le Jubilé nous invite à considérer la mission ad gentes comme une grande, immense œuvre de miséricorde tant spirituelle que matérielle… nous sommes tous invités à sortir, chacun mettant au service des autres ses propres talents, sa propre créativité, sa propre sagesse…

Chaque peuple et chaque culture ont le droit de recevoir le message du salut qui est don de Dieu pour tous. Cela est d’autant plus nécessaire si nous considérons combien d’injustices, de guerres, de crises humanitaires attendent aujourd’hui de trouver une solution…

Sortir de son propre confort, et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile… »

Des jeunes musulmans d’Afrique Occidentale sensibilisent sur les dangers de la radicalisation.

Plus de 240 jeunes musulmans, venus de huit pays de la sous-région, se sont réunis à Ouagadougou. Ils ont décidé de renforcer la sensibilisation des jeunes musulmans contre la radicalisation et l’extrémisme violent. Ils demandent par ailleurs aux différents gouvernements de jouer pleinement leur rôle en offrant des opportunités d’emploi et de formation aux jeunes afin d’éviter qu’ils tombent dans le piège des terroristes.

Au Niger, l’association des clubs de jeunes musulmans initie des rencontres dans les écoles et les quartiers pour sensibiliser les jeunes sur les valeurs de paix, de développement et l’amour de la patrie. « Nous rencontrons les jeunes même dans les écoles coraniques pour dialoguer avec eux.. »

(RFI. 19/08/16)
 

Rencontre interreligieuse avec le Dalaï Lama

Cette rencontre a eu lieu à l’Université de Louvain-la-Neuve le 12 septembre.
Il avait souhaité lui-même de rencontrer des jeunes du pays. “Amour, Compassion et Altruisme” était le thème développé. Il a encouragé les jeunes à dépasser la culture matérialiste pour développer les vraies valeurs, à recevoir et à cultiver au sein de toute leur formation pour un monde meilleur.

Mgr. De Kesel a insisté sur la rencontre entre les religions et la fraternité qui se vit entre les responsables religieux en Belgique.

Salah Echallaoui (Exécutif des Musulmans) a insisté pour dire que l’instrumentalisation de la religion par des terroristes n’est en rien à mettre au compte des religions. Sur le dialogue entre sciences et foi tous se sont accordés à séparer les registres et à reconnaître que l’un ne pouvait dicter sa vérité à l’autre, tout en montrant à quel point la religion bien vécue, ou la méditation, pouvaient contribuer au Bien.

(Cathobel 13/09/16)
 

Assise 2016- Rencontre interreligieuse internationale avec 500 représentants des religions mondiales (18-20 septembre)

Pour le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, la paix commence à l’intérieur de soi-même. Il a parlé aussi de l’environnement et de sa sauvegarde.

Durant plus d’une heure, le pape François a salué un par un les plus de 500 participants à la rencontre.

  « Nous n’avons pas d’armes, mais nous croyons dans la douce et humble force de la prière... Nos traditions religieuses sont diverses. Mais la différence n’est pas pour nous un motif de conflit, de polémique ou de froide distance... nous avons prié les uns à côté des autres, les uns pour les autres ». (Pape François)

Des évêques belges, liés à Sant’Egidio, participaient à ces journées, Mgrs Bonny(Anvers), Lemmens(Malines),Delville(Liège).

(ZENIT)
 

Vous trouvez les textes de tous les intervenants dans le bulletin de ARCRE n°180 – Spécial Assise 2016. Le texte de l’allocution finale du pape François, dans le bulletin ’Lignes de fracture’ n° 105. Septembre 2016.

Visite historique du pape en Suède

Le 31 octobre 2016 les luthériens commémorent la Réforme de Luther dans la cathédrale de Lund en Suède, en précense du Pape. 500 ans de Réforme et 50 ans de dialogue oecuménique. C’est le début de l’année commémorative qui se terminera le 31 octobre 2017.

(Kerknet)
 

Financement publique des cultes en Belgique

Contrairement à la France, la Belgique finance les lieux de cultes des six religions reconnus officiellement. L’islam a été reconnu comme culte en 1974. La prise en charge du traitement des imams par l’État a débuté en 2006. Aujourd’hui plus de 70 imams sont rémunérés. Les Régions (Flandre, Wallonie, Bruxelles) financent l’entretien et le fonctionnement de 82 mosquées reconnues parmi les quelque 300 recensées. « Toutes les mosquées ne souhaitent pas la reconnaissance de l’État, qui implique un droit de regard sur les comptes et les budgets » La Grande Mosquée de Bruxelles (du Cinquantenaire) est perçue comme un centre de diffusion de la pensée wahhabite. Cette mosquée n’est ’pas reconnue’ !

Etat finance également les conseillers islamiques des prisons et les professeurs de religion dans l’enseignement publique.

(La Croix.14/09/16)
 
  G.Verbist, mafr.

.


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 78 / 602034

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Belgique  Suivre la vie du site Dialogue   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC

Creative Commons License